Notre expertise au service de vos succès

24 Rue Feydeau
75002 Paris
01 53 34 07 24

Expert comptable spécialisé en e-commerce

Expert comptable spécialisé en e-commerce - Axess Conseil – Cabinet d'expert comptable à Paris

Les avantages d’engager un expert comptable pour votre activité e-commerce

Gérer une entreprise de vente en ligne suppose d’être attentif aux éléments financiers :

  • Optimiser la gestion des stocks ;
  • Surveiller sa trésorerie ;
  • Réajuster ses ratios en fonction de l’évolution de la structure, etc.

Ces différents aspects vous permettront d’assurer la pérennité et la performance financière de votre entreprise de e-commerce.

Le cabinet Axess Conseil, expert comptable spécialisé en e-commerce vous assiste dans la mise en place des outils adaptés à votre activité e-commerce.

Dans le domaine du e-commerce, la législation évolue vite. Si vous pratiquez le drop shipping, la comptabilité peut devenir assez complexe si vous avez le volume de transactions élevé, notamment la gestion des commissions et de la TVA. Nos experts comptables prennent en charge toute cette partie à votre place. Les conseillers du Cabinet d’expert comptable spécialisé en e-commerce s’occupe d’optimisations fiscales, vous orienteront dans les particularités fiscales et vous aideront à augmenter vos performances financières.

1 – Spécificités fiscales e-commerce

TVA e-commerce en 2022

TVA e-commerce la réforme du 1er juillet 2021

Les règles changent en matière de TVA à compter du 1er juillet 2021 la TVA est due sur l’ensemble des envois importés de pays tiers à destination de l’Union européenne, quelle que soit leur valeur. 

 

Les objectifs principaux de la réforme de TVA de 2021 : 

  • L’abaissement du seuil de CA à 10 000 € pour les ventes à distance ; 
  • La mise en place du guichet unique TVA pour la vente de biens et de services ; 
  • La suppression de l’exonération de la TVA à l’importation pour les petits envois (jusqu’à 22 euros) et de la déclaration de TVA à l’importation via le guichet unique ; 
  • La redevabilité de la TVA par les places de marché (marketplaces) sur les importations et les ventes dans toute l’Union européenne (UE) pour le compte de leurs vendeurs tiers situés hors UE.

 

Le guichet unique TVA e-commerce (IOSS-OSS) : One-Stop-Shop

Pour simplifier les obligations déclaratives et de paiement des opérateurs sur ces opérations, un dispositif optionnel appelé guichet unique de TVA (OSS-IOSS, pour « One-Stop-Shop – Import One-Stop-Shop ») est mis en place au niveau de l’Union européenne. Les entreprises qui optent pour le dispositif ne sont plus tenues de s’immatriculer auprès des administrations fiscales de chaque État membre de consommation afin de déclarer et payer la TVA due. La TVA est déclarée et payée auprès d’un seul État membre via le guichet unique.

Hors IOSS, il faut disposer d’un numéro de TVA pour chaque État membre où vous souhaitez importer et vendre des marchandises.

De nouveaux dispositifs douaniers 

Afin d’assurer la collecte de la TVA e-commerce sur l’ensemble des envois d’une valeur inférieure ou égale à 150 euros, une déclaration en douane électronique spécifique a été créée : la déclaration H7.

Cette déclaration devra être déposée dans le nouveau service en ligne dédié.

Pour avoir des précisions supplémentaires sur la fiscalité, la TVA e-commerce, le financement, la comptabilité e-commerce et la législation sociale applicable à votre exploitation e-commerce contactez les consultants de notre Cabinet d’expert comptable spécialisé en e-commerce à Paris Axess Conseil compétents.

Contactez un consultant de notre Cabinet d’Expert comptable à Paris

2 – La comptabilité e-commerce. Le calcul de la marge et de la rentabilité du site e-commerce

La marge brute est un indicateur capital de rentabilité de votre activité e-commerce.

C’est aussi une donnée intermédiaire du bilan vous permettant de vous positionner parmi vos concurrents. Elle se calcule et se prévoit dans le but de déterminer ou bien de corriger vos prix. Il n’existe pas de « marge type », celle-ci peut en effet masquer des réalités e-commerce bien différentes : à chaque secteur, à chaque activité, sa marge en vigueur.

La marge brute e-commerce est un indicateur pour estimer vos bénéfices : elle définit le rapport entre le prix d’achat de vos produits (ou services) e-commerce et leur prix de vente. Elle permet d’obtenir une vision de votre rentabilité par l’analyse du coût de revient des produits vendus.

Pour mémoire, la marge brute se détermine simplement. Il s’agit de la différence entre le prix de vente hors taxes et le coût de revient hors taxes. 

La formule de base est la suivante :

Vente hors taxes de marchandises – Coût de revient hors taxes de ces marchandises

Le coût de revient inclut les coûts d’achat des marchandises mais aussi et notamment les frais de transport, ceux postaux, de stockage, de manutention, le(s) loyer(s), les assurances, lesdites « petites fournitures », les salaires, le remboursement de vos emprunts, les autres charges courantes.

A la différence du bénéfice, la marge brute recouvre vos charges.

Calculer sa marge commerciale, c’est en premier lieu estimer le montant de vos frais généraux en en répertoriant les postes et en en cumulant les coûts, sans oublier les impôts et les taxes.

En second lieu, il convient de fixer les prix de vente par gammes de produits ainsi que par opérations commerciales, en tenant compte des frais généraux et de la marge finale escomptée pour un exercice comptable.

On peut aborder le taux de marge à travers le calcul du pourcentage suivant :

Marge commerciale / Coût de revient du produit

Le coût de revient de votre produit e-commerce correspond à la somme de tous les coûts supportés pour sa production et sa distribution. Ceux-ci se décomposent en plusieurs catégories de charges : l’achat, l’approvisionnement, la production, la distribution et l’administratif.

Bien que votre objectif premier soit d’augmenter vos ventes et votre panier moyen, l’analyse fine et le travail subtil sur le prix de revient présentent forcément un impact positif sur vos résultats finaux et le bénéfice dégagé.

Dans la pratique, il n’est bien entendu pas toujours aisé pour l’e-entrepreneur lui-même de calculer correctement la marge brute et le coût de revient. Nos outils de gestion comptable ajustés au e-commerce ont été conçus pour vous faciliter la tâche. L’équipe du Cabinet Axess Conseil, expert comptable à Paris est à votre disposition, pour vous assister dans la mise en place d’un suivi rigoureux de ces ratios.

3 – La gestion des stocks dans le e-commerce

Les sociétés d’e-commerce 100 % digitales stockent généralement leurs produits directement chez les fournisseurs ou dans des locaux loués par les réseaux de distribution.

Pour la majorité des e-commerçants, le contrôle des stocks est difficile car les réceptions et expéditions de marchandises sont confiées soit à des prestataires externes, soit directement aux fournisseurs. Dans les deux cas, le e-commerçant n’a aucune possibilité de contrôler les lieux où transitent les marchandises. Certaines entreprises digitales possèdent leur propre espace de stockage mais elles sont assez peu nombreuses car la solution est coûteuse.

Une gestion des stocks à flux tendu

Sur le web, l’activité commerciale est incessante, les commandes peuvent être réalisées à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Afin de réduire le volume des articles stockés physiquement, beaucoup de commerces en ligne fonctionnent « à flux tendu ».

La gestion des stocks à flux tendu repose sur un principe simple : une commande client déclenche une commande fournisseur. L’article est alors directement acheminé chez le e-commerçant qui réexpédie aussitôt le produit commandé chez son client. Certains sites marchands s’appuient sur des prestataires externes.

L’inventaire des stocks d’une société de e-commerce

Réaliser l’inventaire des stocks d’un site de e-commerce reste une opération très délicate. Les produits étant régulièrement stockés à des endroits différents (dans des réserves appartenant au e-commerçant, directement chez les fournisseurs…), il devient difficile de s’y retrouver. Pourtant, cet inventaire est une obligation légale prévue par l’article L. 123-12 du Code de commerce.

Pour rester en conformité avec ces obligations tout en optimisant la gestion de vos stocks, nous vous invitons à vous rapprocher de nos experts comptables spécialisés en e-commerce. Au cas par cas, ils analysent vos problématiques d’inventaire et trouvent une solution adaptée. Cette solution peut notamment se matérialiser par l’établissement d’un inventaire permanent afin de gagner en fiabilité.

L’inventaire permanent : un élément de contrôle interne

Les particularités du commerce en ligne (stocks dispersés, gestion à flux tendu) peuvent justifier la mise en place d’un inventaire permanent des stocks du site marchand. Cette méthode permet de déterminer le stock à intervalles réguliers (mois ou trimestre) afin de disposer d’une information financière continue.

L’intérêt de cette démarche est double

Elle permet de mettre en place des tableaux de bord mensuels ou trimestriels, ou des tableaux de suivi de marge. Le but est de figer un ratio à un instant T afin d’établir par la suite une comparaison. Il devient ainsi possible de déterminer les options à prendre pour maintenir une rentabilité nécessaire.

Par ailleurs, l’inventaire permanent peut être un élément important dans le cadre d’un audit du site de e-commerce.

Nos experts comptables déterminent l’opportunité d’appliquer de telles procédures à votre société de vente en ligne. N’hésitez pas à les contacter par mail afin de leur poser vos premières questions.

L’importance des modules de gestion des stocks dans les logiciels d’e-commerce

La gestion des stocks dépend aussi de votre logiciel d’e-commerce. Soyez attentif à ses fonctionnalités et demandez conseil auprès d’un expert-comptable en cas d’hésitation. Sachez que les logiciels n’offrent pas tous les mêmes possibilités. Certains possèdent des modules qui permettent d’adopter différentes méthodes de gestion des stocks alors que d’autres sont plus limités.

Les logiciels les plus complets permettent d’adopter trois types de gestion des stocks

  • Gestion du stock réel : le produit est déduit du stock lorsque la commande est expédiée. Cela pose un problème de décalage entre la commande et sa préparation car tant que la commande n’est pas expédiée, le produit n’est pas déduit du stock ; 
  • Gestion du stock « tampon » : le produit est déduit du stock réel au moment de la commande et avant son expédition ; 
  • Gestion du stock « panier » : le nombre de produits insérés dans le panier par un acheteur à un instant T est retranché du stock réel, ce qui apporte une solution au problème des commandes simultanées.

Pour savoir quelle méthode correspond le mieux à votre site marchand, il convient d’observer différents paramètres et notamment, le nombre de commandes que vous traitez quotidiennement. Forts de leurs connaissances dans la gestion d’un commerce en ligne, nos experts-comptables vous conseillent dans le choix d’un logiciel de gestion adapté.

4 – Le compte de résultat de la société de vente en ligne

Également appelé compte d’exploitation, le compte de résultat est la représentation des produits et des charges de l’entreprise de e-commerce. Il recense l’ensemble des flux qui modifient positivement ou négativement son patrimoine.

Si le compte de résultat est positif, cela signifie que la valeur du patrimoine de l’entreprise a augmenté sur la période concernée. A l’inverse, un compte de résultat négatif traduit un appauvrissement du e-commerce.

Le compte de résultat permet d’évaluer l’entreprise et mesurer sa rentabilité

Un élément clé du business plan

Le compte de résultat est un document essentiel pour estimer la valeur du e-commerce et anticiper son évolution. Si vous vous lancez dans la création d’un e-commerce, ce document vous permettra d’évaluer la viabilité de votre projet et de présenter des éléments chiffrés aux éventuels investisseurs.

Le compte de résultat : document annuel et légal 

Après la création de l’entreprise d’e-commerce, le compte de résultat intervient en tant que document légal et annuel. Il mesure la rentabilité du site e-commerce. L’entreprise enregistre un bénéfice lorsque les produits sont supérieurs aux charges. Elle réalise une perte lorsque les charges sont supérieures aux produits.

Dans la pratique, il n’est bien entendu pas toujours aisé pour l’entrepreneur d’e-commerce lui-même de calculer lui-même son compte de résultat. Nos outils de gestion comptable ajustés au e-commerce ont été conçus pour vous faciliter la tâche.

Le cabinet Axess Conseil, expert comptable spécialisé en e-commerce à Paris vous assiste dans la mise en place des outils adaptés à votre activité e-commerce.

Contactez un consultant de notre Cabinet d’Expert comptable à Paris