Notre expertise au service de vos succès

24 Rue Feydeau
75002 Paris
01 53 34 07 24

Les solutions de financement de l’activité import-export

Solutions de financement de l'activité import-export - Cabinet d'expert comptable à Paris Axess ConseilLe fonctionnement de financement de l’activité import-export

Le financement de l’activité import-export correspond au besoin de fonds de roulement qui permet d’assurer le quotidien de l’entreprise. Prenons le cas d’une société qui fait fabriquer des produits en Chine. Elle passe commande. Ces produits devront être payés trois mois avant la livraison mais, temps de transport et gestion des droits de douanes aidant, ces produits ne pourront être vendus en Europe que six mois après le passage de commande initial. On comprend bien que l’entreprise doit ici faire une avance sur trésorerie sur plusieurs mois.

Les différents solutions de financement de votre activité import-export :

  • Les prêts sans garantie peuvent être proposés par les banques et par la Banque publique d’investissement (Bpifrance) qui distribue une assurance-prospection. Cette assurance s’adresse spécifiquement aux PME ; 
  • Les aides régionales peuvent aussi être mobilisées, dans cette phase amont de mise en œuvre de la stratégie export ; 
  • L’affacturage import ou l’affacturage export ; 
  • Le financement sur stock ; 
  • Les avances en devises (ADE). Lorsque les opérations s’effectuent en devises, des produits de couverture permettent de neutraliser le risque de change. Ce sont des avances consenties aux exportateurs de marchandises ou de services jusqu’à la date de règlement prévue par le contrat ; 
  • Pour les opérations d’une certaine taille et s’étalant sur plusieurs années, des outils comme les lignes de préfinancement, les cautions peuvent être demandées (dans le cas des cautions, les entreprises doivent trouver des établissements pour les émettre). Des garanties de Bpifrance peuvent être utilisées pour faciliter ces opérations ; 
  • La lettre de crédit import (LCI) ; 
  • Les crédits à moyen terme (entre 2 et 7 ans) ; 
  • Les crédits documentaires import-export peuvent être mis en place, soit pour financer les acheteurs, soit pour financer les exportateurs ; 
  • La mobilisation de créances nées à l’étranger (MCNE) ; 
  • Les warrants avec ou sans dépossession ; 
  • Les escomptes ; 
  • Les cessions Dailly ; 
  • Les crédits de campagne (périodes de vente à forte affluence).

Le Cabinet d’expert comptable à Paris Axess Conseil spécialisé sur l’activité d’import-export trouve la solution la plus pertinente pour le financement de l’activité import-export. Pour plus d’informations et de conseils adaptés à votre activité contactez le Cabinet Axess Conseil, Expert-comptable à Paris

Les étapes de financement de l’activité import-export :

  1. Commande client
  2. Vente / Remise de la commande
  3. Lettre de crédit 
  4. Contrôle qualité
  5. Embarquement (FAS, FOB, CIF)
  6. Transport (Fret aérien, maritime, ferroviaire, express)
  7. Douane (gestion et avance de TVA)
  8. Stockage
  9. Livraison
  10. Facturation
  11. Encaissement
  12. Rétrocession / Reversement à l’importateur de la marge commerciale

L’affacturage international

Parmi les solutions de financement de l’activité import-export, l’affacturage import et l’affacturage export jouent un rôle important. C’est traité à part (mais distribué par les équipes commerciales de la banque de détail) par les filiales d’affacturage des banques. D’autres entités ont aussi un rôle déterminant à jouer (des organisations publiques : administration du Trésor, Business France, AFD, Régions, fintech, etc). 

L’affacturage import permet de payer les fournisseurs sans attendre l’échéance de la lettre de crédit, sans utiliser de concours bancaires et sans mobiliser de lignes de financement bancaires

L’affacturage consiste à céder ses créances à une société spécialisée, le factor. Le factor finance en moins de 48h une avance de paiement du montant des factures. Cette mobilisation de créances couvre un manque de trésorerie, conséquence d’un décalage récurrent entre encaissements et décaissements. Un affacturage avec externalisation du poste clients et assurance crédit permet de déléguer toute la gestion du poste, y compris se prémunir du risque d’impayés. 

Le financement sur stock

Si on choisit le financement sur stock comme solution de financement de l’activité import-export, l’entreprise se sert de son stock existant pour le mettre en gage et obtenir une somme auprès d’une banque.

Cet outil est structuré comme une facilité renouvelable généralement sur une période de 30 à 90 jours. Il va donc monter et descendre en fonction des mouvements de vos activités d’achat et de vente, ainsi que de toute saisonnalité dans votre TPE ou PME. Il vous permet d’obtenir de l’argent à partir de vos actifs existants au fur et à mesure des besoins de votre entreprise. 

Dans certains nouveaux contrats d’affacturage, il est possible de coupler le financement de stock et l’affacturage.

Les avances en devises (ADE)

C’est un crédit de trésorerie à court terme qu’on utilise pour le financement de l’activité import-export. Les intérêts du crédit sont réglés au moment du remboursement de l’avance (ils sont « post comptés »). 

Les avances en devises (ADE) ont 2 options :

  • L’avance de votre facture en devises est créditée sur votre compte en devises, vous permettant ainsi de les utiliser pour un paiement fournisseur étranger, sans conversion de devises et donc sans aucune commission de change ; 
  • L’avance de votre facture en devises est créditée sur votre compte en euros par l’intermédiaire d’une opération de change au comptant. Si l’avance se fait dans la devise de facturation, vous supprimez le risque de change, l’encaissement à échéance intervenant dans la même devise que le prêt consenti par la banque.

La lettre de crédit import (LCI)

La lettre de crédit est un contrat multipartite qui engage un acheteur, un vendeur et une banque. L’acheteur pour le financement de l’activité import-export

demande à la banque de garantir au vendeur le paiement des marchandises au jour de l’expédition. 

Le financement de commande ou financement fournisseur (le financement import) –  le fournisseur qui se verra régler directement sa facture par la société financière  dès lors que l’agent importateur lui a passé une commande ferme.

Les crédits documentaires import-export

Le crédit documentaire est une opération par laquelle une banque s’engage à la demande de son client importateur à payer l’exportateur, dès lors que ce dernier aura présenté des documents conformes aux conditions du crédit documentaire.

La mobilisation de créances nées à l’étranger (MCNE)

Pour combler la trésorerie de l’entreprise grevée par un délai de paiement accordé à un client étranger, l’exportateur peut contracter une mobilisation de créances nées à l’étranger (MCNE). La MCNE est un mode de financement de l’activité import-export qui reprend les principes de la « Dailly ». Elle n’est accordée qu’à un exportateur qui accorde un délai de paiement de 18 mois maximum à ses clients étrangers. 

La rapidité des versements est un des grands atouts de la MCNE. La MCNE fonctionne aussi de manière souple : l’emprunteur peut choisir de rembourser la MCNE avant même l’échéance des créances, ou prolonger le délai de recouvrement au cas où il craint un non-respect du délai de remboursement par son client acheteur. 

La MCNE permet à l’exportateur de mobiliser auprès de sa banque jusqu’à 100% des créances qu’il détient auprès de ses clients étrangers et à qui il a accordé des délais de paiement.

Les warrants

Les warrants font aussi partie des solutions de financement de l’activité import-export. Le warrant est un billet à ordre validé par l’entreprise qui met en gage les marchandises disponibles dans le magasin général ou mises en entrepôt fictif.

Il peut également s’agir d’un contrat transférable donnant à son détenteur le droit d’acheter ou de vendre des actifs spécifiques. La quantité, le prix et la date d’échéance de ces actifs ont été bien évidemment définis à l’avance.

Le warrant est aussi un produit dérivé associé à un support sous-jacent. Celui-ci peut d’ailleurs se présenter sous forme d’action, d’obligation, de devises ou encore de matières premières.

Les escomptes

Le crédit professionnel fait partie des solutions de financement de l’activité import-export. L’escompte est une forme de crédit professionnel à court terme qui permet à votre entreprise d’obtenir le paiement immédiat d’un effet de commerce, sans attendre sa date d’échéance. Vous cédez l’effet d’un client à votre banque qui vous avance son montant, déduction faite des frais qu’elle perçoit.

Les cessions Dailly

La cession Dailly permet aux entreprises d’assurer le financement de l’activité import-export à court terme en garantissant leur trésorerie. Le principe consiste en la cession des créances à la banque en échange d’une avance ou d’un crédit. L’entreprise transfère ses factures clients à la banque. En contrepartie, la banque ouvre une ligne de crédit avec un montant plafonné. Il s’agit en quelque sorte d’un découvert autorisé. L’entreprise finance sa trésorerie avec cette avance consentie par contrat avec la banque. Le contrat fixe le type et le montant maximum des créances, le pourcentage de la facture financé et le coût de l’opération. 

Les étapes de la cession Dailly sont :

    1. L’entreprise émet un bordereau en indiquant les créances professionnelles cédées.
    2. La banque vérifie et valide les créances en fonction des conditions mentionnées au contrat.
    3. La banque informe le client de l’opération de cession Dailly concernant sa ou ses créances.
    4. La banque crédite le compte de l’entreprise de la facture (tout ou partie en fonction du pourcentage prévu au contrat).

Les crédits de campagne

Le crédit de campagne parmi toutes les solutions de financement de l’activité import-export est destiné à financer les besoins de trésorerie des entreprises à activité saisonnière.

Il s’agit d’un découvert bancaire autorisé sur une période de l’année afin de couvrir (en amont) les dépenses afférentes à cette activité saisonnière (ventes de Noël, saison d’été, etc).

 

Notre expertise et notre niveau d’engagement auprès de nos clients nous permet de vous délivrer des prestations et conseils de qualité afin de vous proposer les solutions les plus adaptées à votre situation pour le financement de l’activité import-export.

Votre Cabinet d’expert comptable à Paris Axess Conseil vous accompagne dans la création et sur toutes les évolutions liées à votre profession dans la comptabilité, fiscalité, social et juridique.

Contactez un consultant de notre Cabinet d’Expert comptable à Paris