Notre expertise au service de vos succès

24 Rue Feydeau
75002 Paris
01 53 34 07 24

Comment ouvrir un SPA ? Cabinet d’expert comptable spécialisé dans l’ouverture de SPA vous accompagne

Ouvrir un SPA - Si vous vous posez des questions : comment ouvrir un spa ? Quel est le budget pour ouvrir un spa ? Quelle est la réglementation pour ouvrir un spa ? Contactez le Cabinet d’expert comptable à Paris Axess Conseil spécialisé dans l’ouverture de SPA et nos experts vous accompagnent dans vos démarches.

Ouvrir un spa : pourquoi on peut avoir besoin d’un expert comptable ?

Une étude de marché, ainsi qu’un business plan seront nécessaires. Le business plan de SPA vous indiquera le budget à prévoir et les recettes futures. Toutes les banques demandent un business plan lorsqu’on fait une demande de crédit. Il est recommandé de vous adresser à un expert comptable afin de mettre en place un business plan solide et convaincant. Les formes juridiques sont variées : société, entreprise individuelle ou auto-entreprise. Des formalités administratives liées à la rédaction des statuts et à l’immatriculation sont indispensables.

Si vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur il est possible d’ouvrir un SPA chez soi, si vous avez suffisamment d’espace. Cela peut être intéressant car vous pouvez bénéficier d’une exonération de taxe d’habitation (sous conditions).

Réglementations pour ouvrir un spa

Faut-il un diplôme pour ouvrir un spa ?

Ouvrir un spa ne nécessite pas de diplôme spécifique. Il n’existe pas de diplôme spécifique à l’activité de spa. Il existe diverses fédérations pour les activités de soins, de beauté, de bien-être et massages; néanmoins, vous n’êtes pas officiellement tenu d’obtenir une certification particulière.

Un spa propose principalement les services suivants :

  • bains chauds (moussant ou autre)
  • bains de vapeur (bain turc)

Vous pouvez donc ouvrir votre spa sans diplôme.

Attention ! Si vous proposez des services de soins comme les massages, ou encore les soins esthétiques, il faut absolument avoir un employé titulaire d’une certification reconnue comme un CAP, ou encore une formation délivrée par une fédération. De plus, l’obligation d’avoir un employé diplômé est aussi prévue pour les spa urbains.

Réaliser une étude de marché pour ouvrir un spa

Ouvrir un spa nécessite une étude de marché, mais c’est aussi le cas pour toute activité commerciale. L’étude de marché correspond à une collecte d’informations qui vous permettra de connaître l’offre et la demande. Autrement dit, réaliser une étude sur le marché du spa vous permettra de savoir :

  • Quels genres de clients fréquentent les spas ?
  • Quels sont leurs besoins ?
  • Quels sont les spas déjà présents et leurs parts de marché respectives ?
  • Quelles prestations sont généralement proposées ?
  • Quels sont les tarifs pratiqués ?

Les enquêtes peuvent être :

  • Quantitatives: questionnaires à soumettre à un grand nombre d’individus, élaboration de statistiques ;
  • Qualitatives: réalisation d’interview, analyse du comportement du consommateur.

Une étude de marché coûte très cher au niveau des agences spécialisées (de 8000 € à plus de 20 000 €). Toutefois, les Juniors Entreprises proposent des études de marchés à des prix plus compétitifs (entre 500 € et 3500 €), bien que les études soient nettement moins pointues qu’en agence. Sachez que vous n’êtes pas officiellement tenu de réaliser une étude de marché. Cependant, il est très risqué de lancer une activité sans connaître les consommateurs et le niveau de la concurrence. Vous pouvez la réaliser vous même, malgré le fait qu’elle soit incomplète.

Ouvrir un spa : réaliser le business plan

Le business plan (plan d’affaires en français), consiste à établir l’ensemble des données prévisionnelles de votre activité. L’utilité du business plan repose sur le fait que c’est un moyen de convaincre un financeur (notamment le banquier) d’investir dans votre société.

Le business plan regroupe principalement :

  • Le bilan prévisionnel
  • Le compte de résultat prévisionnel
  • Le tableau prévisionnel des ventes et des charges
  • Un état sur la situation du marché
  • Une description de l’entreprise du point de vue juridique, fiscal et social

Le business plan n’est pas une formalité administrative pour l’ouverture d’un spa. Il s’agit simplement de documents qui décrivent l’avenir probable de votre entreprise. Toutefois, sachez que toutes les banques demandent un business plan lorsqu’on fait une demande de crédit. Il est recommandé de vous adresser à un expert-comptable afin de mettre en place un plan d’affaires solide et convaincant.

Choisir un statut juridique pour créer un spa

Le choix du statut juridique est indispensable à l’ouverture de votre spa

Vous avez le choix entre :

  • La société : SARL, SAS, SNC, SASU…
  • L’entreprise individuelle
  • L’auto-entreprise

Mais comment choisir ma forme juridique ?

Pour choisir la forme juridique, il faudra répondre aux principales questions :

  • Souhaitez-vous vous associer ?
  • Souhaitez-vous travailler seul ?
  • Prévoyez-vous de faire des investissements importants ?
  • Voulez vous unir ou séparer votre patrimoine personnel du patrimoine de votre entreprise ?
  • Les bénéfices que vous estimez réaliser seront-ils élevés ou faibles ?
  • À quel régime de sécurité sociale voulez-vous appartenir : régime général de sécurité sociale ou régime social des indépendants(RSI) ?

Afin de trouver le statut juridique le plus adapté à votre situation, il est fortement recommandé de se faire accompagner par un expert comptable. Son expérience et ses connaissances très larges vous seront fortement bénéfiques.

Contactez un consultant de notre Cabinet d’Expert comptable à Paris

Budget pour ouvrir un SPA, combien ça coûte ?

Un budget pour les principales dépenses de départ

Le budget nécessaire pour ouvrir un SPA varie en fonction de plusieurs critères :

  • L’emplacement du spa (zone fréquentée ou non) et le nombre de mètre carré ;
  • Les installations et aménagements à réaliser (le local est-il équipé pour mettre un spa ? Faut-il prévoir de refaire les murs ? les sols ?) ;
  • Le matériel nécessaire (cabine de douche, sauna, hammam, tables de massage…) ;
  • Les frais de publicité pour se faire connaître (vitrine, site Internet, prospectus…) ;
  • Les frais d’agence immobilière pour la recherche du local adéquat (assez facultatif) ;
  • Le matériel informatique, afin de suivre la gestion (ordinateur, caisse enregistreuse…) ;
  • Le stock de départ comprenant les produits qui vont être utilisés ainsi que les produits qui vont être en vente.

 

Il n’est donc pas possible d’estimer d’emblée de départ le budget pour ouvrir un spa.

Le financement de toutes ces dépenses peuvent provenir de fonds propres (apport de capital, en compte courant) ou de prêts auprès des banques et des aides ou subventions diverses qui existent pour les créateurs d’entreprise.

Afin d’estimer vous même le budget nécessaire à la création de votre spa, nous vous conseillons de faire une liste incluant :

  • Tout le matériel dont vous aurez besoin
  • Le loyer et les charges de votre futur local
  • Tous les coûts de création de l’entreprise

 

En sommant ces trois principaux éléments, vous aurez une idée très précise du coût de création d’un spa.

Ouvrir un spa sans apport personnel

Il est possible d’ouvrir un spa sans apport personnel. En effet, certaines formes sociales (SARL, l’EURL, et la SAS) n’exigent pas de capital minimum. Donc vous pouvez créer un spa avec un capital social de seulement 1€ !

Par contre, sachez qu’aucune banque ne vous accordera un prêt avec capital d’1€. Lorsqu’une banque accorde un prêt, elle le gagne sur l’apport (tout ou partie) du souscripteur. Donc à mesure que vous apportez du capital, la banque pourra vous prêter plus de fonds. En créant une société avec 1 €, les possibilités de trouver un financement seront plus faibles et ne passeront sûrement pas par la voie bancaire.

Peut-on ouvrir un spa chez soi ?

Il est tout à fait possible d’ouvrir un spa chez soi si les normes architecturales sont respectées. En effet, vous devez disposer d’un espace suffisant pour accueillir vos clients. Si vous optez pour le statut d’auto-entrepreneur, vous pouvez bénéficier d’une exonération de taxe d’habitation.

La réglementation pour ouvrir un spa chez soi

L’auto-entrepreneur travaillant à domicile bénéficie d’une exonération de taxe d’habitation si :

  • Les locaux professionnels ne font pas partie intégrante de l’habitation (entrée distincte, garage…) ;
  • Les locaux professionnels disposent d’aménagements particuliers qui empêchent d’y vivre et ce même s’ils font partie intégrante de l’habitation.

Ouvrir un spa : quelles sont les réglementations et les formalités à accomplir ?

Les principales formalités administratives pour la création d’un spa sont :

  • L’ouverture d’un compte en banque et le dépôt du capital social ;
  • La rédaction des statuts ;
  • La réalisation des différents documents à transmettre au centre des formalités des entreprises (CFE) ;
  • La publication d’une annonce légale.

Les formalités sont plus ou moins longues selon la forme sociale choisie. Par exemple, les formalités sont très simplifiées pour l’auto-entrepreneur alors qu’elles sont très contraignantes pour la Société Anonyme.

Ouvrir un spa : quels sont les facteurs clefs de succès ?

Avant d’ouvrir son spa, il faut bien penser à ce qui permettra au spa de connaître le succès.

Le spa doit être un lieu « magique » combinant à la fois :

  • Le service : l’accueil doit être irréprochable, les prestations adaptées aux demandes des clients et de qualité et cela passe avant tout par la qualité des ressources humaines. La carte de soin doit être large, bien réfléchie et les prestations doivent être en accord avec le prix proposé ;
  • L’ambiance doit être agréable, l’aménagement doit être parfait.

Notez qu’il est également envisageable d’ouvrir son spa avec une franchise, ce qui vous permet de bénéficier de la notoriété de la marque ainsi que des procédures qui ont été mises en place pour les franchisés.

Confiez votre comptabilité à un expert-comptable compétent dans le secteur des SPA.

Contactez un consultant de notre Cabinet d’Expert comptable à Paris