Notre expertise au service de vos succès

24 Rue Feydeau
75002 Paris
01 53 34 07 24

Cabinet d’expert comptable spécialisé dans le secteur de la coiffure

Expert comptable spécialisé dans le secteur de la coiffure - Cabinet d'expert comptable à Paris Axess ConseilLa coiffure recouvre les activités professionnelles fournissant des soins et traitements capillaires en salon ou à domicile, souvent accompagnées d’activités de vente de produits de beauté, et parfois de prestations d’hygiène et de beauté corporelle.

Vous êtes dirigeant d’un salon de coiffure, et cherchez un cabinet pour externaliser votre comptabilité ? Vous souhaitez lancer votre propre salon de coiffure, et être accompagné par un expert comptable pendant votre création d’entreprise ? N’hésitez pas à joindre un collaborateur de notre cabinet d’expert comptable situé au cœur de Paris. Nous possédons une solide expérience dans l’accompagnement et la gestion des sociétés du secteur de la coiffure.

Spécificités comptables

Afin de pouvoir déterminer une marge commerciale cohérente, il est nécessaire de bien isoler les comptes de charges et produits concernés (607 « Achats de marchandises », 603700 « Variation de stock marchandises », 707 « Ventes de produits »). La principale difficulté concerne les achats. En effet, très souvent les professionnels vont utiliser les mêmes produits pour l’activité de prestation et celle de revente. Une ventilation des achats doit donc être effectuée pour permettre un suivi rigoureux.

Afin de valoriser rigoureusement le stock, il faut différencier le stock des produits destinés à la revente et le stock des produits utilisés pour le salon. La valorisation se fait au coût d’achat des marchandises, décoté le cas échéant, des différentes remises accordées par les fournisseurs.

La vente de ces « cartes de fidélité » constitue pour l’entreprise émettrice un produit devant être étalé sur la durée estimée de validité de la carte.

Le régime de la provision pour les cartes de fidélité est prévu par l’avis n° 2004-E du comité d’urgence du CNC du 13 octobre 2004.

L’obligation de l’entreprise à l’égard de sa clientèle naissant dès la vente initiale, la provision doit être comptabilisée à cette date dans une subdivision du compte 158 « Autres provisions pour charges » en contrepartie du compte 6815 « Dotations aux provisions pour risques et charges d’exploitation ». Cette provision est fiscalement déductible.

Spécificités fiscales

Les exploitants s’acquittent de l’impot sur les bénéfices (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) et de la TVA.

Les exploitations sont également soumises à la Contribution Economique Territoriale (CET) qui se décompose en :

  • Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) basée sur la valeur locative du local
  • Cotisation sur Valeur Ajoutée (CVAE) si le CA HT est > à 500 500 euros

Au niveau de la TVA, les majorations de prix réclamées à titre de « pourboires obligatoires » constituent un élément du prix à soumettre à la TVA, y compris les pourboires perçus directement auprès des clients par les employés.

En revanche, la simple gratification versée spontanément par le client à l’employé d’une entreprise où le service est déjà incorporé dans le prix facturé n’est pas imposable.

Spécificités sociales

La convention collective applicable dans le secteur de la coiffure est la Convention collective nationale du 10 juillet 2006 étendue par arrêté du 3 avril 2007 (JO 17 avril 007).

La Convention détaille :

  • Essai professionnel : au plus une journée indemnisée 7 heures au SMIC ;

  • Durée des périodes d’essai : 2 mois maximum pour les ouvriers et employés, 3 mois pour les cadres ;
  • Durées des préavis en fonction du type de rupture du contrat : démission, départ volontaire à la retraite ou licenciement/mise à la retraite ;
  • Grille de classement professionnel de l’employé ;
  • Prime d’ancienneté ;
  • Prime de rémunération variable : Sont visés certains salariés et notamment ceux dont la classification correspond à « Emplois de coiffeur et techniques de la coiffure ». Pour ces salariés, une rémunération variable doit être versée si le chiffre d’affaires HT est supérieur à l’objectif fixé. La rémunération variable est égale à au moins 10 % de la différence entre le chiffre d’affaires et l’objectif fixé.

Résultat flash

Certains éléments significatifs sont à suivre de façon périodique, notamment les éléments relatifs à l’exploitation :

  • Le chiffre d’affaires en fonction du nombre de clients

  • Le taux de marge commerciale sur la revente de produits
  • Chiffre d’Affaires / effectif
  • Gratification : CA coupes et produits offerts / CA Total HT
  • Rentabilité : Marge Brute / Chiffre d’Affaires

Il peut être opportun de mettre en place un tableau mensuel permettant d’appréhender un résultat flash à chaque fin de chaque opération.

Ce dernier ratio de marge brute après déduction des achats (consommés) permet de déceler d’éventuels détournements d’espèces ou de produits, voire de mettre en évidence un risque fiscal.

Il peut être recoupé avec les statistiques des centres de gestion et devra être supérieur à 90 % sauf conditions particulières d’exploitation.

Confiez votre comptabilité à un expert-comptable compétent dans le secteur des salons de coiffure

Votre Cabinet d’expert comptable à Paris Axess Conseil vous accompagne dans la création et sur toutes les évolutions liées à votre profession dans la comptabilitéfiscalitésocial et juridique.

Contactez un consultant de notre Cabinet d’Expert comptable à Paris